Séminaire « Cinéma, audiovisuel et innovations »

courrier-sud-2Communication sur « Les relations cinéma/aviation au prisme de la compagnie Air France : perspectives de recherche et enjeux pluridisciplinaires », Séminaire « Cinéma, audiovisuel et innovations: approches pluridisciplinaires et questions méthodologiques » organisé par Laurent Creton, Kira Kitsopanidou et Ana Vinuela, INHA, lundi 2 octobre 2017.

Cette communication envisagera dans une perspective d’histoire culturelle les relations cinéma/aviation au prisme d’une compagnie, Air France, qui en raison de la diversité des ses facettes et de ses liens avec l’industrie du cinéma se prête particulièrement bien à des réflexions pluridisciplinaires pouvant croiser les différents domaines d’intérêt de ce séminaire dédié aux liens entre cinéma, audiovisuel et innovations. Il s’agira ici de présenter les enjeux d’un travail de recherche situé entre la sphère universitaire, la sphère professionnelle et la création audiovisuelle, à savoir l’écriture en cours d’une série documentaire de 4×26 minutes produite par l’Agence audiovisuelle d’Air France. Une première partie nous permettra de présenter ce projet, kes corpus films et non-films sur lesquels il s’appuie, ainsi que les questions qu’il pose sur le plan méthodologique et scientifique. Dans un second temps, nous évoquerons le contenu et les axes thématiques de l’épisode pilote du documentaire dédié aux années 1950, en donnant un aperçu de la pluralité des enjeux de la relation entre Air France et le cinéma à cette période, à partir de séquences de films de fiction mises en relation avec différentes archives.

AAC Séminaire « Cinémas de genre: formes, usages, étiquetages »

59161599Soutenu par le Laboratoire d’excellence « Industries culturelles et création artistique » (ICCA), ce séminaire entend contribuer à fédérer, dans une perspective pluridisciplinaire, un ensemble de travaux se proposant d’étudier les films ou les cinémas dits « de genre », tout en réfléchissant aux différents sens de ce qualificatif polysémique et à la variété de ses usages créatifs, professionnels et cinéphiliques.

Il déroulera une fois par mois le vendredi (15h-17h) à la Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle. Les propositions sont à envoyer avant le 22/09.

Télécharger l’appel à communications.

Colloques Cinéphilies/Sériephilies 2.0: perspectives internationales

Colloque-cinéphilie_juin-2017Communication sur « Le giallo italien sur Internet: exploration d’un univers « bis » transnational et des débats cinéphiliques qui le traversent », Colloque international « Cinéphilies/Sériephilies 2.0: perspectives internationales », Maison de la Recherche de l’Université Paris 3, 8 et 9 juin 2017

Le « giallo » – terme désignant une vague de films criminels italiens des années 1960-70 mêlant policier, horreur et érotisme – n’a retenu l’attention de la cinéphilie professionnelle qu’à travers la « singularité » du cinéaste Dario Argento, mondialement reconnu comme « auteur » ayant élevé ce genre populaire au rang d’art.

Il en va autrement sur la toile, où les qualités – y compris triviales ou « illégitimes » – de ces films sont amplement débattues au travers d’analyses variées sur le fond comme sur la forme. Cette communication se propose d’explorer le « revival 2.0″ que connaît le genre sur Internet, en s’intéressant aux débats qui traversent cet univers transnational. On s’intéressera notamment à la réception depuis 2006 sur divers forums français et anglo-saxons du premier ouvrage sur le giallo publié par un universitaire (né au Canada et enseignant au Royaume-Uni), La Dolce Morte de Mikel Koven, aux discussions suscitées par sa définition du giallo comme folklore vernaculaire, ainsi qu’aux échanges entre les forumeurs et l’auteur qui se rapproche d’un « aca-fan ». En quoi les discours produits sur cet objet autrefois « local » nous renseignent-ils sur la mondialisation de la cinéphilie, les différences entre évaluations amateure et professionnelle ainsi que le rôle d’Internet dans la transmission/mainstreamisation d’une culture alternative ?

77c54dcf0302ce30f72f6c5edff8dfb2

 

Table ronde « Situation du cinéma de genre en France »

affiche table ronde finalOrganisée dans le cadre de la 2eédition de la Semaine des Arts et des Médias, Université Sorbonne Nouvelle –Paris 3, Amphi D02, jeudi 16 mars 2017 de 12h à14h

Cette table ronde réunira des chercheurs, des étudiants et des professionnels afin de débattre des difficiles conditions d’existence et des usages cinéphiliques propres au cinéma dit « de genre » en France. Il s’agira de questionner ce continent filmique qui demeure relégué aux marges du marché et des instances de légitimation. La situation de ce « mauvais objet » fera ainsi l’objet d’échanges concernant son économie créative, sa diffusion et sa visibilité.

En présence de Sylvain PERRET (1kult, Badlands), Alban RAVASSARD (L’Appel), Benjamin ROCHER (La Horde, Goal of the Dead, Antigang), Emmanuel ROSSI (Tanzi Distribution) et Yann VILAIN (doctorant et enseignant).

La table ronde se prolongera à 17h par une projection du film Goal of the Dead (Benjamin Rocher et Thierry Poiraud, 2014) au cinéma Studio Galande, présentée par Benjamin Rocher.

Avec le soutien de Tanzi Distribution, de Sin’Art et du Labex ICCA.

Organisation : Bastien CHAMPOUGNY, Margot DUGUÉ, Quentin MAZEL, Thomas PILLARD

Rejoignez nous sur facebook

Télécharger le livret PDF de la manifestation

Journée d’études « EuropaCorp: une major française »

0001Communication sur « Les films écrits par Luc Besson, vecteurs de l’image de marque d’EuropaCorp: hybridités génériques, stratégies d’internationalisation et innovations progressives », Journée d’études « EuropaCorp: une major française », Université Paris 7, 13 janvier 2017

Les films écrits ou co-écrits par Luc Besson occupent une place centrale dans la gestion par EuropaCorp de son image de marque comme dans les débats suscités par l’essor de ce cinéma de genre dit « à l’américaine ». Pour interroger ces enjeux, nous analyserons l’économie créative de ces films « bessoniens », leurs stratégies d’internationalisation ainsi que leurs réceptions auprès des usagers du site Imdb. Pour cela, nous proposerons une étude générique, culturelle et stratégique, structurée en trois axes : on reviendra d’abord sur les critiques adressées aux récits et productions Besson, telles que l’indigence supposée des scénarios ; nous évoquerons ensuite leurs modes d’écriture et leur positionnement face à Hollywood, en mettant en évidence le savoir-faire et l’originalité qu’ils impliquent ; nous montrerons enfin que leur hybridité s’inscrit dans une stratégie innovante d’optimisation des politiques de production et de fidélisation d’un public toujours plus large et mondialisé autour de la marque « Besson ».

Télécharger le programme

Rétrospective Bertrand Tavernier à Montargis

juge_et_l_assassin250-62acbPrésentation et animation de la rétrospective Bertrand Tavernier organisée par l’association « Les cramés de la bobine » les 3 et 4 décembre 2016 au cinéma AlTiCiné de Montargis.

Programme: L’Horloger de Saint-Paul (1973),  Le Juge et l’assassin (1977), Coup de torchon (1981), La vie et rien d’autre (1989), L. 627 (1992), Laissez passez (2002)

Conférence et table ronde sur le cinéma de Bertrand Tavernier le dimanche 4 décembre à 10h15.

Télécharger le flyer de la rétrospective et lire l’article « Bertrand Tavernier: 6 films pour 40 ans de cinéma ».

AAC Genres en séries n°7 – « Les écrits de la réception »

12088358_1482010702127653_7493658877676394805_nAppel à contribution: n°7 de la revue Genre en séries: cinéma, télévision, médias – « Les écrits de la réception: pratiques textuelles des publics médiatiques »

Ce n° rassemblera des travaux qui prennent pour objet les pratiques textuelles des publics médiatiques et qui mobilisent, de différentes façons, le prisme du genre (gender) pour sa capacité à éclairer tant les contenus consommés que les discours suscités.

Propositions à envoyer avant le 31 novembre 2016 aux coordinateurs du numéro:

- Sébastien François : sebastien.francois@rocketmail.com

- Thomas Pillard : thomas@pillard.nom.fr

Télécharger l’appel

English version:

Textual Reception – Exploring Audiences’ Writing Practices from a Gender Perspective (special issue of Genre en séries / Gender in Series)

This special issue of Gender in Series aims to gather works dedicated to the analysis of audience’s writing practices through the lens of gender, broadly speaking, to illuminate both the media cultures and the social discourses produced by these specific audiences .

Editors:

- Sébastien François: sebastien.francois@rocketmail.com

- Thomas Pillard: thomas@pillard.nom.fr

Deadline for submissions: November 30, 2016

Full CFP (with additional research directions, references, and practical information)

Colloque « Des scénarios et des livres »

breveon224Communication sur « Les novélisations du Film complet et leurs usages dans les années 1950: presse magazine, cinéphilie ordinaire et enjeux de genre », Colloque international « Des scénarios et des livres », ENS Paris, 45 rue d’Ulm, 13 octobre 2016

Les novélisations publiées par les magazines populaires spécialisés constituent un matériau sous-exploité et pourtant précieux pour tenter de restituer les pratiques sociales liées au cinéma (Carou 2004 ; Sellier 2011), à une époque où la lecture des magazines constituait le vecteur majeur de la cinéphilie ordinaire.

Cette communication vise à illustrer cette idée, à partir de l’étude de cas des récits de films publiés dans Le Film complet dans les années 1950. Elle tentera de montrer qu’il est possible d’étudier conjointement la production et la consommation de ces textes médiatiques, en tant que pratiques éditoriales et cinéphiliques, en les mettant en relation avec les discours tenus sur eux dans le courrier des lecteurs du magazine, aussi bien par le journaliste chargé de modérer les échanges (qui est également un auteur régulier de novélisations) que par les lecteurs/trices.

Télécharger le programme du colloque

Journée d’études « Dans l’intimité des publics »

IRCAV-JE-DansinitimitepublicsBAT.inddJournée d’études « Dans l’intimité des publics: appropriations et usages personnels des images audiovisuelles », organisée avec Delphine Chedaleux et Myriam Juan

Le jeudi 6 octobre 2016, 9h-18h, à la Maison de la Recherche (Salle Athéna), 4 rue des Irlandais, 75005 Paris

Depuis les années 1990 et 2000, des travaux importants, issus d’horizons disciplinaires divers, ont contribué à revisiter l’histoire du cinéma et de la télévision en mettant l’accent sur l’expertise des spectateurs/trices et sur la participation active des publics cinématographiques et audiovisuels. Ces différentes approches ont joué un rôle central dans le développement actuel des études de réception, permettant à la recherche française de commencer à combler le retard sensible pris sur les travaux universitaires anglo-américains dans l’analyse des cultures fan, des jugements amateurs et des expériences spectatorielles ordinaires. À l’heure où les pratiques sociales liées aux écrans sont reconfigurées au sein de la « culture de la convergence », attestant d’une intimité toujours plus forte entre les publics et les images animées, il demeure pourtant peu fréquent d’interroger les usages personnels et les appropriations individuelles de ces images, en plaçant les spectateurs/trices au centre du questionnement analytique. Cette journée d’études vise précisément à adopter une telle démarche et à tracer les contours d’un vaste champ de recherche transmédiatique, du cinéma muet à l’ère du web « 2.0 ». Dans une perspective pluridisciplinaire, il s’agira d’une part de produire des savoirs inédits sur les appropriations intimes des productions audiovisuelles, les émotions qu’elles suscitent ainsi que leurs rôles dans la formation et les évolutions des identités sociales, d’autre part de problématiser les méthodes d’enquêtes (entretien, observation participante, questionnaire) et l’utilisation de nouvelles sources.

Télécharger le programme de la journée d’études

Parution: Raisons politiques (n°62)

RAI_062_L204Article sur « Politiques de la cinéphilie: la parole féminine dans les magazines populaires des années 1950″, dans Keivan Djavadzadeh et Pierre Raboud (dir.), Raisons politiques – revue de théorie politique, Paris, Presses de Sciences Po, 2016/2, n°62, p. 67-81

Analyser la culture populaire implique de s’intéresser aux rapports que ses usagers entretiennent avec les objets que les industries culturelles produisent et diffusent à leur attention. Dans cette perspective, nous examinerons la réception féminine du cinéma de consommation courante dans les années 1950, à partir d’une analyse du courrier des lecteurs du périodique Le Film complet, un magazine populaire principalement lu par des femmes. Il s’agira de montrer l’essor durant cette période d’une « cinéphilie au féminin » se caractérisant par des dynamiques contre-hégémoniques élaborées en réaction à l’élitisme de la cinéphilie savante, au masculinisme de la production cinématographique ainsi qu’à l’organisation masculine et patriarcale de la société dans son ensemble.